origine

L’idée que les entreprises doivent faire de la RSE, doivent être responsables, prend ses racines dans les travaux de certains managers américains dans les années 1950. Howard Bowen publie en 1953 un ouvrage intitulé « La responsabilité sociétale du businessman » dans lequel il explique pourquoi les entreprises ont intérêt à être plus responsable et donne la première définition « reconnue » de la RSE.

Si les entreprises ne se concentrent plus uniquement sur leurs profits mais aussi sur l’impact qu’elles ont sur la société, elles en tireront bénéfice, voilà l’idée de base.

Par exemple, si une entreprise paie mieux ses salariés, elle contribue à leur donner du pouvoir d’achat, avec lequel ces derniers vont peut-être acheter les produits de l’entreprise.

Si une entreprise gère mieux son impact sur l’environnement, elle fera des économies à long terme en évitant de devoir gérer des catastrophes naturelles.

Avec le développement des préoccupations environnementales, mais aussi sociétales et économiques dans la 2ème moitié du 20ème siècle, la responsabilité des entreprises devient un enjeu de plus en plus important. De plus en plus de consommateurs deviennent critique vis-à-vis des entreprises et veulent que ces dernières respectent mieux les lois, l’environnement et soient plus responsables en général.

De ce fait, à partir des années 1990 et 2000, dans plusieurs pays du monde les gouvernements mettent en place des règlementations qui vont poser les bases de la RSE moderne.

Le développement et l’institutionnalisation de la RSE

À partir des années 2000, les entreprises vont être en quelque sorte obligées de s’investir dans la RSE, afin de ne pas se laisser distancer par leurs concurrents.

On commence alors à parler de « RSE » comme un outil de management, de communication et de développement pour les entreprises.

La RSE est devenue indispensable pour améliorer l’image des entreprises auprès des consommateurs, mais aussi afin de mieux gérer les ressources de l’entreprise et d’améliorer la productivité interne.